Qui sommes-nous?

Le rôle de l'UQLIF 

Dans la foulée de l’Enquête nationale sur les femmes et filles autochtones disparues et assassinées, le ministère de la Justice du Canada a sollicité les différents intervenants des provinces en matière de services aux personnes victimes afin de mettre en place des unités de liaison pour l’information à l’intention des familles. 

 

Ces unités ont pour but de guider et d’assister les familles des victimes dans leur recherche d’informations auprès des différents organismes et services concernés. Au Québec, le mandat a été confié au Bureau d’aide aux victimes d’actes criminels (BAVAC) du ministère de la Justice.

 

L’unité agit comme guichet unique d’informations pour les familles des victimes afin d’assurer une liaison entre les organismes et les services.

Continuer à lire
Role de l'uqlif
Voir notre carte
' >

Vous voulez en apprendre davantage sur le fonctionnement de l'UQLIF

Vous faites partie de la famille d’une fille ou d’une femme autochtone disparue ou assassinée, et vous êtes à la recherche d’informations manquantes la concernant? 
Vous vous questionnez par rapport aux services (aide psychologique, etc.) et aux indemnisations auxquelles vous pourriez avoir droit en tant que famille de victimes? 
L’Unité québécoise de liaison et d’information aux familles (UQLIF) de filles et de femmes autochtones disparues et assassinées peut peut-être vous aider.

 

Notre fonctionnement

Nos valeurs

Aider dans le respect

L’Unité québécoise de liaison et d’information aux familles propose une approche accueillante et sécurisante dans le respect des cultures autochtones. Les valeurs d’écoute, d’empathie, de confidentialité et d’inclusion font également partie intégrante de nos pratiques.

Contactez-nous